TOKI : Présentation d’un corpus d’étude archéologique

05/11/2020

Reprendre un travail de recherche n’est pas aisé, pourtant, grâce aux outils numériques, il est plus facile de reproduire l’analyse de notre corpus d’étude et de présenter de nouveaux éléments de connaissances. 

Il en résulte la possibilité d’une reproductibilité des résultats archéologiques grâce à la visualisation des données. Et cela est une vraie nouveauté dans nos pratiques de travail.

Il faut alors reprendre sa problématique de départ pour définir des contextes d’analyse.

Dans notre étude de terrain, il s’agissait d’identifier à travers un corpus de pierres taillées un schéma de production pour un groupe typologique comme l’herminette.

L’herminette est un outil imbriqué dans un rapport complexe entre forme et fonction, de par sa nature composite, comprenant une armature et un manche, plus ses moyens de fixation.

Notre étude ne porte que sur la lame en pierre, élément archéologique qui se conserve le mieux.

Partant de cette définition de notre objet d’étude, la démarche s’est portée sur l’analyse technologique.

Celle-ci nous permettait de définir un concept de production, celui de l’investissement en matière et temps, pour aboutir à celui de l’objectif de cette production, à travers la notion de fonctionnalités de l’outil.

De cette articulation logique, la chaîne opératoire (ALG,1964), notre approche technologique permet la mise en place de deux contextes :

  • un contexte global, puisqu’on évite de plaquer sur l’objet une désignation fonctionnelle, par cet état “ethno-fonctionnel” défini par des séquences culturelles.
  • un contexte local, puisque l’objet porte en lui un aspect cognitif, en tant que raisonnement, identifié ici par son état “d’abandon” défini en grande partie par des situations de catachrèse (Boëda,2013).

Autrement dit, le fonctionnement d’un ensemble ne peut pas se résumer au fonctionnement d’un seul des éléments qui le composent. De plus, ces pierres taillées systématisent des supports d’information en tant qu’objets techniques d’un système donné.

“A aucune structure fixe ne correspond à un usage défini. Un même résultat peut-être obtenu à partir de fonctionnements et de structures différentes.” (Simondon,1958)

Il y a donc bien une problématique épistémologique sur la notion de “mémoire collective technique”, au sens de Simondon qui rappelle avec clairvoyance le piège de “ce qui est c’est ce qui doit être” : l’objet d’une analyse technologique est le geste opératoire et non l’outil qui induit faussement l’existence d’une “connaissance universelle” qui voudrait rendre compte de n’importe quel outil.

C’est par une expérience du non-vécue mais présente par l’objet que la démarche préhistorique s’efforce de comprendre ces mémoires épiphylogénétiques (Stiegler, 1994).

Ce cadre d’étude nous semble très important à poser pour pouvoir amener le lecteur à l’application que nous proposons, à savoir une présentation de notre corpus d’étude.

ANALYSE MORPHOLOGIQUE : relation matière première et section transversale de l’objet

Remarque : il serait utile d’optimiser cet indicateur de résultat (…bien que très restreint et toute proportion gardée sur notre capacité d’optimisation!), seulement être en mesure de mieux communiquer les résultats de ces tests et toute la critique à en apporter.

CapureRpubs

Rpubs : Toki, analyse morphologique http://rpubs.com/siasia/TokiAnalyseMorphologique

Ce tableau de bord permet une synthèse des résultats sur l’analyse que nous avons menée, mais il ne peut résumer tout le sujet de cette étude.

  • Problème de visualisation des analyses géométriques : nous n’avons pas encore résolu le problème avec shinyapps.io… Il s’agit de l’ACM et la possibilités de filtrer ce type d’analyse géométrique (en local, ça fonctionne!) RESOLU _ shinyapps.io ne prend pas en charge le stockage de données.


Citer ce billet
archnum (2020, 25 octobre). TOKI : Présentation d’un corpus d’étude archéologique. Archéologie + numérique = Archnum. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/cw43

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.